10 conseils pour investir plus efficacement dans les ETF

10 conseils pour investir plus efficacement dans les ETF

Nous savons que les investisseurs sont toujours avides de conseils en matière d’investissement, y compris d’informations sur les fonds négociés en bourse (FNB en français, ETF en anglais). Voici 10 conseils pour bien investir dans les ETF.

« No Limit » est un jeu de poker, pas une stratégie d’investissement

Vous devriez envisager d’utiliser des ordres à cours limité, et non des ordres au marché. Ces derniers peuvent être utiles lorsque le temps est essentiel et que le prix est d’une importance secondaire, ou lorsqu’il y a beaucoup de liquidités.

Les investisseurs qui utilisent des ordres au marché veulent exécuter la totalité de leur ordre le plus rapidement possible. Pour les grands ETF très liquides qui se négocient en même temps que leurs titres sous-jacents, les ordres au prix du marché permettront probablement une exécution rapide à un bon prix.

Mais il existe des FNB plus petits ou moins liquides, et il y a aussi des FNB qui se négocient en décalage avec leurs titres constitutifs. Les ordres à cours limité permettent de garantir une exécution favorable du point de vue du prix. Un ordre d’achat à cours limité rapportera à l’acheteur un prix inférieur ou égal au prix limite, tandis qu’un ordre de vente à cours limité sera exécuté à un prix supérieur ou égal au prix limite.

Évitez de négocier à l’ouverture, à la fermeture ou pendant la période d’enchères

Pour les ETF cotés à la Bourse de Toronto, cela signifie à tout le moins qu’il faut éviter de négocier avant 9h15 ou après 15h45. À ces heures, les teneurs de marché peuvent ne pas surveiller le marché d’aussi près et certaines actions sous-jacentes peuvent ne pas être négociées, ce qui rend plus difficile pour le teneur de marché de calculer un prix exact.

Vérifiez l’écart entre l’offre et la demande

Si l’écart entre le cours acheteur et le cours vendeur est important, cela peut indiquer que quelque chose ne va pas, et il peut être utile de retarder votre transaction ou de creuser davantage. Il est également intéressant d’observer l’écart entre les cours acheteur et vendeur pour voir s’il est instable, c’est-à-dire s’il se rétrécit et s’élargit fréquemment. Si c’est le cas, c’est un signe que les teneurs de marché s’ajustent au risque et la prudence est de mise.

comment investir dans les ETF

Soyez prudent lorsque vous effectuez des transactions alors que les titres sous-jacents ne sont pas ouverts à la négociation

Les volumes de négociation des ETF devraient être sensiblement plus élevés et les écarts entre les cours acheteur et vendeur seront généralement plus faibles lorsque les actions sous-jacentes sont également négociées et que les prix sont transparents.

Utilisez les outils disponibles

Les fournisseurs de ETF offrent des outils comme la valeur liquidative intrajournalière, ou iNAV, qui peuvent aider à déterminer si un ETF se négocie près de sa valeur liquidative. Bien qu’il n’y ait aucune garantie que l’iNAV soit une représentation exacte de la VNI, c’est un indicateur utile. S’il y en a un, vérifiez l’iNAV avant de négocier.

Vérifiez les volumes de transactions et la taille des ETF

La taille d’un ETF et le volume de transactions à l’écran ne disent pas tout, mais ils en constituent une partie importante. La liquidité des actifs sous-jacents est sans doute la plus importante, car le teneur de marché peut créer ou racheter des parts d’ETF pour équilibrer l’offre et la demande, tant que le marché sous-jacent est liquide. Toutefois, la taille d’un FNB et le volume à l’écran méritent d’être surveillés, en particulier pour les FNB dont les actifs sous-jacents se négocient en dehors des heures de bureau au Canada.

Par exemple, pour les FNB d’actions mondiales, le volume à l’écran peut être plus important que celui des FNB dont les actifs se négocient pendant les heures locales. En règle générale, plus la taille de l’ETF est importante, moins les investisseurs risquent d’avoir des problèmes à le négocier.

Apprendre à investir dans les cryptomonnaies

Il est difficile de faire une mauvaise transaction si vous ne faites pas de transactions

Demandez-vous : y a-t-il quelque chose d’inhabituel ici ? Le prix de l’ETF est-il sensiblement différent de celui de la veille, ou même de celui d’il y a quelques minutes ? Le prix de l’ETF est-il stable alors que les marchés sous-jacents sont en hausse ou en baisse ? Les marchés connaissent-ils une volatilité extraordinaire, y a-t-il eu une distribution le jour même mais le prix n’a pas diminué en conséquence ?

Si tel est le cas, il faudra peut-être effectuer des recherches plus approfondies ou faire preuve de patience avant d’effectuer une transaction. Cela dit, il est parfois préférable d’effectuer une transaction sans tenir compte des coûts de transaction, si vous vous rendez compte que votre thèse était fausse. Faites preuve de bon sens pour prendre vos décisions, évitez les émotions et fiez-vous à votre intellect et à de bons conseils.

Les stratégies stop-loss peuvent ne pas arrêter vos pertes

Les stratégies stop-loss peuvent faire perdre plus d’argent qu’elles n’en épargnent, en particulier pendant les turbulences du marché. Par exemple, lors de la volatilité de 2015 aux États-Unis, le marché s’est effondré en raison d’un manque momentané de liquidité, ce qui a déclenché des ordres stop-loss. Comme certains de ces ordres stop-loss étaient des ordres au marché, ils ont été exécutés à n’importe quel prix disponible, et avec une liquidité limitée à ce moment-là, ce qui aurait pu provoquer une chute encore plus importante des prix.

Les investisseurs ayant des ordres stop-loss peuvent avoir vendu au plus bas. Nous vous conseillons de faire preuve de prudence dans l’utilisation de stratégies de type « stop-loss », en particulier si elles sont déclenchées automatiquement ou si elles utilisent des ordres au marché. Les alertes de prix peuvent être utilisées à la place.

En cas de doute, faites-vous entendre

Contactez le fournisseur de l’ETF ou le teneur de marché si quelque chose vous semble bizarre ou si vous n’êtes pas sûr de quelque chose. Le fournisseur d’ETF peut répondre aux questions sur la négociation d’un ETF et expliquer les anomalies.

gagner de l'argent en investissant dans les ETF

Rappelez-vous – tout dépend de votre stratégie d’investissement

Les investisseurs à long terme auront probablement moins de soucis à se faire lorsqu’ils négocient des ETF. Si un marché volatil provoque un élargissement des écarts entre les cours acheteur et vendeur, l’investisseur à long terme peut le supporter. S’il est nécessaire d’effectuer des transactions, il peut attendre que la volatilité se soit calmée pour les exécuter.

En revanche, un investisseur à court terme peut être contraint de sortir rapidement d’une transaction, quel qu’en soit le coût. Le coût d’une transaction de panique peut être très élevé lorsque les spreads sont élargis, et les investisseurs devront soigneusement évaluer s’il est plus important de négocier et d’encourir le coût, ou s’ils peuvent se permettre d’attendre.

Si un ETF ne vous aide pas à atteindre vos objectifs et votre stratégie d’investissement, ou ne correspond pas à votre tolérance au risque et à votre horizon d’investissement, il est peu probable qu’il soit le meilleur choix pour vous, même si la proposition d’investissement semble attrayante.

Ces articles peuvent également vous intéresser